July 26 – Washington, DC

Après avoir passé quelques week-ends à déballer les affaires et organiser l’appartement, nous avons décidé d’aller visiter Washington DC le dimanche après-midi par 35oC à l’ombre. Pour rejoindre la capitale, nous empruntons la George Washington Memorial Pikeway en Virginie, le long de la Potomac River. Étant donné la situation sanitaire, il y a très peu d’affluence et nous trouvons une place de parking à 5 minutes à pied de la Maison Blanche sur la Constitution Avenue, en face des Jardins de la Constitution.

Un peu d’histoire

La ville a été fondée en 1790. La localisation de la capitale est un compromis entre deux lignes politiques, qui veulent chacune avoir la capitale sur son territoire. Les états du Nord défendent la formation d’un gouvernement fédéral qui gère la dette de la guerre d’indépendance (1775-1783) et les états du Sud veulent un gouvernement favorable aux propriétaires d’esclaves. Après l’accord du Maryland et de la Virginie de céder un partie de leurs territoires respectifs, le président George Washington crée le District de Columbia (DC) qui abritera la capitale du pays.

L’architecte Pierre Charles L’Enfant est chargé de dessiner les plans de la nouvelle capitale. Il crée un réseau de boulevards se croisant à angle droit et qui aujourd’hui portent le nom des états. La capitale reste longtemps de taille modeste et est presque entièrement détruite en 1812 lors de la guerre contre la Grande-Bretagne. En 1847, la superficie du District de Columbia diminue, la portion de territoire léguée par la Virginie étant restituée à son état d’origine. La ville voit un accroissement de sa population à partir de 1862, année à partir de laquelle les esclaves en fuite sont émancipés dans le district. Depuis, Washington a gardé une large communauté africaine-américaine. Suite à cet accroissement de population, en 1901, le McMillan Plan décide de terminer les constructions prévues initialement par les plans de L’Enfant, qui étend également la superficie du National Mall.

« Taxation without representation »

Bien qu’habitant la capitale du pays, les résidents de Washington DC ne sont pas représentés de la même façon au congrès que les habitants des autres états. Leur représentation est réduite à une déléguée à la chambre des représentants, qui n’est pas autorisée à participer aux votes, et à un sénateur. Les habitants n’ont été autorisés à participer aux élections fédérales qu’à partir de 1964. La représentante du district se bat depuis plusieurs années pour que le district soit transformé en état, afin que les habitants de la capitale aient les mêmes droits que les citoyens du reste du pays. Pour l’instant les plaques d’immatriculation portent la mention « Taxation without representation ».

Le National Mall

Le National Mall est monumental pour un parc de centre ville, puisqu’il faut parcourir 4 km pour rejoindre ses extrémités Est et Ouest, ce qui nous avions largement sous-estimé. Nous avions donc prévu de faire le tour du parc pendant l’après-midi, ce que nous avons dû revoir à la baisse. Nous nous sommes finalement focalisés sur la Maison Blanche (de loin, à cause des distances de sécurité) et sur le Capitole, qui abrite la chambre des représentants et le sénat. Évidemment tout est fermé en ce moment, donc nous avons admiré les bâtiments de l’extérieur. C’est assez impressionnant d’être si proche des institutions clefs de la politique américaine, qui déterminent non seulement les lois d’un des pays les plus puissants du monde, mais aussi la politique extérieure qui a des conséquences importantes sur la vie des habitants de nombreux autres pays.

Carte du National Mall, parc qui relie la Maison Blanche (au Nord) au Capitole (à l’Est), qui s’étend jusqu’à la Potomac River (à l’Ouest), et où se trouvent de nombreux monuments et mémoriaux, tels que l’obélisque du Washington Monument.

Le Mall abrite également de nombreux musées d’art, de science, et sur l’histoire américaine. Malheureusement tout est fermé en ce moment, il va falloir patienter. Pour l’instant, voici un aperçu en images du National Mall en temps de pandémie et de canicule.

La Maison Blanche vue de la Constitution Avenue
Pershing Park
U.S. Department of Commerce
National Museum of African American History and Culture entouré de chênes (Quercus virginiana). Cette espèce de chênes a la particularité de ne pas perdre ses feuilles en automne. Ils sont natifs du Sud-Est des États-Unis: leur habitat naturel s’étend de la Virginie à la Floride, et vers l’Ouest jusqu’au Texas. Cet arbre est un symbole de sécurité, de force et de résilience, qui apportait de l’ombre et un abri aux esclaves lorsqu’ils travaillaient dans les champs ou qu’ils se rassemblaient pour les services religieux. Ces chênes étaient aussi une source de bois pour la construction de bateaux par les afro-américains. Au cours de la guerre de Sécession (1861-1865), Mary Smith Peak enseigna à des anciens esclaves récemment libérés à l’ombre du Chêne de l’Émancipation, malgré les lois interdisant de faire classe aux afro-américains en Virginie. Ces cours seraient l’origine de l’Université d’Hampton en Virginie.
Vue sur le National Mall, avec le Capitole au centre et le Smithsonian Castle à droite
U.S. Department of Agriculture
Le Capitole est encore loin!
Smithsonian National Museum of Natural History
Smithsonian Castle
Le Capitole et la statue de Ulysses Grant (18e président, de 1869 à 1877)
U.S. Botanic Garden au second plan
Retour à la voiture: le Smithsonian Castle éclairé par un soleil rasant.
Retour à la voiture: la maison blanche en début de soirée.
Un bateau en acier

Assoiffés et affamés, nous voilà de retour à la voiture. Sur la route, on s’arrête un moment pour casser la croûte et admirer le coucher du soleil sur la Potomac River.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.