July 4/5 – Installation

La bouilloire!

Le week-end, on récupère activement de notre longue journée de route entre Worcester et Germantown. Avant de commencer à explorer les environs, le samedi et le dimanche sont consacrés à déballer les cartons, ranger les affaires et faire les courses pour se créer un environnement agréable et pouvoir travailler. Cela ne va pas sans péripéties. Le samedi on décide de faire du thé avant d’organiser la cuisine. Il y a des cartons un peu partout et la bouilloire se retrouve sur le bord du plan de travail. Peu de temps après, je décide de nettoyer les étagères situées au-dessus du plan de travail, j’oublie que la bouilloire est juste à côté, je me penche pour nettoyer l’étagère, et je me fais une belle brûlure. Forcément, comme on n’a pas encore tout déballé, la pharmacie est quelque part, au fond d’un carton anonyme… Cyrus décide donc d’aller à la pharmacie la plus proche pendant que je reste sous la douche froide.

Le 4 juillet

Le samedi, c’est le 4 juillet, date à laquelle les américains célèbrent l’indépendance des États-Unis en 1776. C’est l’occasion de sortir les drapeaux américains (encore plus que d’habitude), de boire plus que de raison (il y avait des messages pour rappeler de ne pas conduire après avoir bu tout le long de la route entre le Massachusetts et le Maryland) et de tirer des feux d’artifice. En raison de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, tous les événements du 4 juillet sont annulés à Germantown. On reste donc célébrer à la maison, comme l’année dernière.

En 2019, on avait loupé le feu d’artifice à Worcester, parce qu’il avait eu lieu le 2 juillet au lieu du 4 juillet et qu’on ne s’était pas renseignés suffisamment en avance. Le 2 juillet 2019, en rentrant tard du labo on avait aperçu un feu d’artifice depuis les hauteurs campus. Cyrus m’avait dit: ce n’est pas le bon jour, ils doivent être en train de s’entrainer! Le 4 juillet on s’était rendu au lieu du feu d’artifice à l’heure indiquée sur le site internet de la ville. Étrange, il y avait peu de voitures garées et juste trois clampins comme nous qui avaient l’air un peu perdus. Le lieu était bon, l’heure était bonne, mais la date était… le 2 juillet! On s’était alors dit qu’on verrait le feu d’artifice de 2020, sans se douter qu’on ne serait plus à Worcester et qu’il y aurait une pandémie, entraînant l’annulation de la majorité des événements impliquant des foules.

L’appartement

Dans ce nouvel appartement, nous avons plus d’espace qu’à Worcester où on avait une petite chambre pour deux, et où on partageait cuisine, salon et salle de bain avec deux autres colocataires. Pour travailler, Cyrus avait un mini bureau dans la chambre, et moi j’étais dans le canapé. Ici, on a une cuisine ouverte sur un salon / salle à manger avec balcon, une salle de bain, une chambre et un bureau, le tout refait à neuf. À la fin du week-end on a réussi à avoir une chambre, une salle de bain et une cuisine fonctionnelles!

Les magasins ont en général peu de choix réel et peu de stock, on n’a donc pas pu trouver des bureaux à notre goût. Ce que j’entends par choix réel, en gardant l’exemple des bureaux, c’est qu’on va pouvoir trouver des bureaux de 36 couleurs différentes, mais qui auront tous les mêmes dimensions. On a alors fait appel à notre « nouveau copain » Jeff (Bezos, le PDG d’Amazon) et au cours de la semaine suivante, les bureaux nous ont été livrés. Lorsqu’on voit le peu d’options disponibles dans les magasins et qu’il faut en plus transporter ses achats jusqu’à chez soi, ou attendre plusieurs jours avant d’être livré, on comprend le succès d’Amazon, qui a un choix plus important, des délais de livraison imbattables, et malheureusement des conditions salariales déplorables. Néanmoins, on a maintenant un vrai espace de travail, mieux que celui qu’on avait au WPI! Il ne nous reste plus qu’à acquérir un canapé et une table pour la salle à manger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.